Les Accates : Toute une histoire (vol 5)

Un quartier solidement enraciné

Les collines des Accates ont toujours été boisées. L’arbre était roi dans ce quartier épargné, car suffisamment à l’écart de la ville. M. de Foresta-Collongue, le bien nommé, fit inscrire dans l’acte notarial par lequel il céda le terrain nécessaire à l’édification de l’église (1736) cette clause. Il exigeait que trois rangées d’arbres fussent entretenues et en cas de maladie remplacées « à perpétuité ». Le Tennis Park avec ses platanes, cyprès, ormes, pins parasol et d’autres encore prend soin de cet héritage.

Les sœurs visitandines et le TPM

Les trois hectares, propriété désormais du Tennis Park de Marseille, furent un temps loué à notre association par la congrégation des sœurs Visitandines. Elles occupèrent plus d’un siècle durant le monastère, ex-château des Accates, construit au début du XVIIIème siècle par M. Capus puis propriété de la famille Saint-Jacques. Paul Mélizan (1882-1968) en fera une école qui deviendra un lycée général catholique. Les futurs bacheliers foulent nos courts chaque année pour préparer l’option « tennis ». Les sœurs Visitandines ont quitté en 2004 leur couvent des Accates pour celui de Tarascon. Leur ordre fut fondé en 1625 sous l’action conjuguée de Jeanne-Françoise Frémyot, baronne de Chantal et l’évêque de Genève François de Sales. Tous deux ont été béatifiés.

Le Tennis : les règles, les gestes, l’espace, le mental

Par Horst KISCHKEWITZ, Professeur de tennis

Plusieurs décennies qu’Horst Kischkewitz enseigne le tennis après une carrière de champion de haut niveau. Passionné par la pédagogie et féru des statistiques, il revisite pour nous les grands principes de ce sport où le physique et le mental s’additionnent pour favoriser le jeu. Quatre séquences indispensables pour pratiquer avec bonheur. Horst les explicitera ici au fil des semaines.
Vous pouvez bien sûr l’interroger par mail et vos questions seront retenues pour créer un forum « Tennis au Park » : horst.kis@gmail.com

Semaine 4 : Un jeu psychologique

Le tennis est un des sports les plus difficiles mentalement pour les psychologues du sport. Pourquoi ?

1°./ On est seul sur le terrain. Rares sont les sports où il n’y a pas d’intervention d’un coach pendant l’épreuve. Sur le court il faut donc tout gérer (Sauf en équipe où un capitaine peut intervenir et où les équipiers dialoguent entre eux).

2°./  C’est un sport où l’on rate énormément. 70 à 80 % de fautes pour 20 % de coups gagnants. De plus tout point raté est donné à l’adversaire. Ce qui est rare dans les autres pratiques sportives.

3°./ Il n’y a pas de limite de temps. Le match le plus long à Wimbledon a fait 11 heures et cinq minutes.

Nous examinerons plus tard d’autres aspects de l’enjeu psychologique.

Les Accates : Toute une histoire (vol 4)

La belle voisine du TPM

Aujourd’hui à l’abandon mais promise à un avenir « vert », la propriété de la Denise a joué un rôle prépondérant sous le second Empire dans la transformation du quartier des Accates. Gaspard Nicolas, riche importateur en tissus, usa de sa fortune pour acquérir La Denise et treize autres parcelles où il fit bâtir des fermes. Il cultivait la vigne ce qui lui valut, en 1876, une médaille d’argent du Ministre de l’Agriculture. Bienfaiteur de l’église des Accates, il modifia considérablement pendant vingt ans le paysage du quartier construisant des murs, des chemins, des restanques, des canaux de drainage. La Denise, aujourd’hui en friches, a été léguée à la ville de Marseille. Les habitants dont le CIQ de La Valentine plaident pour que ces cinq hectares deviennent un parc public. Avec les trois hectares du Tennis Park de Marseille un poumon vert salutaire.

Le Tennis : les règles, les gestes, l’espace, le mental

Par Horst KISCHKEWITZ, Professeur de tennis

Plusieurs décennies qu’Horst Kischkewitz enseigne le tennis après une carrière de champion de haut niveau. Passionné par la pédagogie et féru des statistiques, il revisite pour nous les grands principes de ce sport où le physique et le mental s’additionnent pour favoriser le jeu. Quatre séquences indispensables pour pratiquer avec bonheur. Horst les explicitera ici au fil des semaines.
Vous pouvez bien sûr l’interroger par mail et vos questions seront retenues pour créer un forum « Tennis au Park » : horst.kis@gmail.com

Semaine 3 : Un espace à gérer

Pour bien appréhender l’espace que représente le rectangle d’un court la question est simple lorsque la balle arrive dans son camp ? Que faire ? Nous sommes là dans le temps de la « tactique » avec un principe simple quel que soit le niveau : une balle tombant dans une zone réclame en retour d’être jouée dans une zone précise.

Pour faire simple le terrain est divisé en cinq zones. Et là, commence la partie d’échecs !

Les Accates : Toute une histoire (vol 3)

Avant le tennis l’automobile

Le tennis est roi aux Accates depuis que l’association créée sur le boulevard Michelet en 1925 a décidé, il y a cinquante ans, de s’implanter sur le piémont du Garlaban. Mais l’automobile y a longtemps donné rendez-vous à ses adeptes. Le 25 juillet pour la Saint Christophe on bénissait les voitures en murmurant pour les futurs aventuriers des départementales, ces mots : « regarde Saint-Christophe et vas-t-en rassuré ! ».

Des familles et des lieux-dits

Les Accates abritaient au début du XVIIIème siècle quelques 33 familles soit 140 habitants. Le quartier a prospéré dès le XVème siècle où un Fabre fit pousser de la vigne au vallon de la Clue. En 1630 ce sont les Romans qui plantaient leur cépage sur la colline des Treize vents. Le nectar des Accates était très apprécié des grandes familles marseillaises qui le faisaient fraîchir au fond des puits dans leur solide bastide ou leur villa cossue.

Le Tennis : les règles, les gestes, l’espace, le mental

Par Horst KISCHKEWITZ, Professeur de tennis

Plusieurs décennies qu’Horst Kischkewitz enseigne le tennis après une carrière de champion de haut niveau. Passionné par la pédagogie et féru des statistiques, il revisite pour nous les grands principes de ce sport où le physique et le mental s’additionnent pour favoriser le jeu. Quatre séquences indispensables pour pratiquer avec bonheur. Horst les explicitera ici au fil des semaines.
Vous pouvez bien sûr l’interroger par mail et vos questions seront retenues pour créer un forum « Tennis au Park » : horst.kis@gmail.com

Semaine 2 : Des techniques et des gestes

La technique gestuelle c’est comme l’écriture. Elle est d’abord personnelle. Les joueurs la font dès lors évoluer et non les entraîneurs. Nombreux sont les exemples où les joueurs parmi les meilleurs mondiaux sortent de la technique dite « classique » comme Nadal avec son Coup droit dit du lasso (ou du fouet).

La technique doit répondre à une question : comment faire pour atteindre une zone du terrain ? Toutes sortes de trajectoire peuvent être trouvées. Chacun a la sienne.
Il faut néanmoins respecter certaines règles à l’instar de l’écriture induit l’orthographe et la grammaire.

Prochainement nous examinerons les « Six règles d’or » de la technique

Les Accates : Toute une histoire (vol 2)

Le vin réputé des Accates

Situés à 11,3 kilomètres du petit palais hôtel de ville du Vieux Port, les collines des Accates ont été longtemps réputées pour l’excellence de leur vin. Elles furent même le premier producteur de Marseille au XVIIIème siècle. La nature bien arrosée, avant même que le canal de Provence n’irrigue les propriétés dès la seconde partie du XIXème, était féconde. Aujourd’hui les vignes ont quasiment disparu. Un brasseur de renom prospère désormais à La Valentine. Une autre époque !

Plus qu’un hameau, un refuge

Les Accates furent épargnées par la première épidémie de peste qui ravagea Marseille en 1630. Elles le furent un temps également lorsque la terrible pandémie de 1720 balaya la ville, réduisant de moitié sa population (50 000 morts parmi les 90 000 habitants). Mgr François-Xavier de Belsunce de Castelmoron s’y rendit alors. Il conseilla vivement à ses ouailles de s’y réfugier. Hélas la maladie n’épargna pas longtemps le quartier des Accates qui compta 48 morts parmi les siens.

Le Tennis : les règles, les gestes, l’espace, le mental

Par Horst KISCHKEWITZ, Professeur de tennis

Plusieurs décennies qu’Horst Kischkewitz enseigne le tennis après une carrière de champion de haut niveau. Passionné par la pédagogie et féru des statistiques, il revisite pour nous les grands principes de ce sport où le physique et le mental s’additionnent pour favoriser le jeu. Quatre séquences indispensables pour pratiquer avec bonheur. Horst les explicitera ici au fil des semaines.
Vous pouvez bien sûr l’interroger par mail et vos questions seront retenues pour créer un forum « Tennis au Park » : horst.kis@gmail.com

Semaine 1 : Des règles simples

Le tennis se pratique sur un espace appelé « court ». C’est un rectangle de 23,77m de long sur 8,23m (simple) ou 10,97m (double). Un filet, d’une hauteur de 0,914m le divise en deux parties égales.

La partie peut se jouer en deux sets gagnants (ou manches) et peut donc aller en trois sets (2 à 1). Ou en trois sets gagnants et peut donc aller à quatre ou cinq sets (4 à 1 ou 5 à 2).

Le décompte des points, au tennis, un jeu se compose de 4 points. On compte les points du serveur en premier.
Pas de point : « zéro » Premier point : « 15 » Deuxième point : « 30 » Troisième point : « 40 » Quatrième point : « jeu » Si les 2 joueurs ont marqué 3 points, alors on compte « 40A ».
Après « 40A », le point suivant se note « Avantage » pour le joueur qui le gagne. Si le même joueur gagne un autre point alors il gagne le « jeu ». Sinon les deux joueurs repartent à « égalité » (soit « 40A »).

Un set, correspond à 6 jeux. Lorsqu’il y a « 5-5 », il faut aller jusqu’à 7 jeux. S’il y a « 6-6 » on réalise alors un « jeu décisif » (tie break). Le « jeu décisif » se compte différemment des autres jeux. La marque des points est compté « zéro », « 1 », « 2 », « 3 », … jusqu’à 7. Le premier joueur allant à 7 points remporte le « jeu décisif » et le set, à condition d’avoir 2 points d’écart sur son adversaire. S’il y a « 6-6 », alors le jeu décisif continuera jusqu’à ce qu’il y ait 2 points d’écart. Au début du « jeu décisif », le joueur qui démarre au service va servir une fois, puis chacun servira deux fois jusqu’à la fin du tie-break.

Le « serveur » est le joueur qui met la balle en jeu pour le premier point. Il a le droit à deux balles pour débuter le point, mais s’il ne réussit aucune de ses deux balles, alors il perdra le point dès l’engagement. Le « relanceur », est le joueur qui s’apprête à renvoyer la balle servie par son adversaire.

Dans un match le choix du côté et le droit d’être serveur ou relanceur se décideront par un tirage au sort. Le gagnant du choisit soit le côté de terrain pour le premier jeu, soit de servir ou de relancer. L’autre joueur pourra décider le choix restant.

À la fin du premier jeu, les joueurs changent de côté. Puis tous les deux jeux jusqu’à la fin du set. Lors du jeu décisif, le changement de côté se fait tous les 6 points.

Les Accates : Toute une histoire (vol 1)

Au commencement, ça fait un bail

C’est l’historien Alfred Saurel qui nous renseigne le mieux, au XIXème siècle, sur l’origine du nom Accates. Il désignait, au commencement, un bail emphytéotique, « acte d’achapte ». « Ad acaptum » en latin. Qui devint « Accates » aux XVIème siècle. Il favorisait l’exploitation d’une métairie avec pour tout loyer une redevance, versée au propriétaire d’alors, Jacques de Forbin qui était issu d’une puissante et très ancienne famille provençale. On disait « les Accates de Forbin ».

Et les cloches pour partenaires

L’église des Accates est silencieuse. Sauf pour sonner l’heure. Une épreuve pour la concentration des joueurs. Elle fut d’abord une simple chapelle privée, propriété de M. Foresta de Collongue, une riche famille venue naguère d’Italie. En1685 notre homme offrit aux paroissiens, qui devaient se rendre à Saint Marcel par de mauvais chemins, d’y prier. Ces derniers s’adressèrent, en 1736, à Monseigneur de Belsunce pour les autoriser à édifier une église. Avec l’aide d’un autre propriétaire, M. de Saint Jacques, qui céda comme M. Foresta une parcelle et grâce à la mobilisation des habitants, l’église fut prestement construite et consacrée en 1737.

Ré-ouverture Court Delice

Le resto du Tennis Park ré ouvre ! Court Délice est à votre service à partir d’aujourd’hui, pour du Drive ou de la livraison ! Tous les midis, les vendredis soirs et samedis soir !Plats cuisinés, salades, pizzas, pâtes fraiches, burger !Soutenons nos commerces de proximités et faites tourner l’info !
Vous pouvez joindre Lionel au 06 79 91 37 31
Pour savoir ce qui est au menu chaque jour c’est ici : https://www.facebook.com/courtdelice/