Le Tennis : les règles, les gestes, l’espace, le mental

Par Horst KISCHKEWITZ, Professeur de tennis

Plusieurs décennies qu’Horst Kischkewitz enseigne le tennis après une carrière de champion de haut niveau. Passionné par la pédagogie et féru des statistiques, il revisite pour nous les grands principes de ce sport où le physique et le mental s’additionnent pour favoriser le jeu. Quatre séquences indispensables pour pratiquer avec bonheur. Horst les explicitera ici au fil des semaines.
Vous pouvez bien sûr l’interroger par mail et vos questions seront retenues pour créer un forum « Tennis au Park » : horst.kis@gmail.com

Semaine 1 : Des règles simples

Le tennis se pratique sur un espace appelé « court ». C’est un rectangle de 23,77m de long sur 8,23m (simple) ou 10,97m (double). Un filet, d’une hauteur de 0,914m le divise en deux parties égales.

La partie peut se jouer en deux sets gagnants (ou manches) et peut donc aller en trois sets (2 à 1). Ou en trois sets gagnants et peut donc aller à quatre ou cinq sets (4 à 1 ou 5 à 2).

Le décompte des points, au tennis, un jeu se compose de 4 points. On compte les points du serveur en premier.
Pas de point : « zéro » Premier point : « 15 » Deuxième point : « 30 » Troisième point : « 40 » Quatrième point : « jeu » Si les 2 joueurs ont marqué 3 points, alors on compte « 40A ».
Après « 40A », le point suivant se note « Avantage » pour le joueur qui le gagne. Si le même joueur gagne un autre point alors il gagne le « jeu ». Sinon les deux joueurs repartent à « égalité » (soit « 40A »).

Un set, correspond à 6 jeux. Lorsqu’il y a « 5-5 », il faut aller jusqu’à 7 jeux. S’il y a « 6-6 » on réalise alors un « jeu décisif » (tie break). Le « jeu décisif » se compte différemment des autres jeux. La marque des points est compté « zéro », « 1 », « 2 », « 3 », … jusqu’à 7. Le premier joueur allant à 7 points remporte le « jeu décisif » et le set, à condition d’avoir 2 points d’écart sur son adversaire. S’il y a « 6-6 », alors le jeu décisif continuera jusqu’à ce qu’il y ait 2 points d’écart. Au début du « jeu décisif », le joueur qui démarre au service va servir une fois, puis chacun servira deux fois jusqu’à la fin du tie-break.

Le « serveur » est le joueur qui met la balle en jeu pour le premier point. Il a le droit à deux balles pour débuter le point, mais s’il ne réussit aucune de ses deux balles, alors il perdra le point dès l’engagement. Le « relanceur », est le joueur qui s’apprête à renvoyer la balle servie par son adversaire.

Dans un match le choix du côté et le droit d’être serveur ou relanceur se décideront par un tirage au sort. Le gagnant du choisit soit le côté de terrain pour le premier jeu, soit de servir ou de relancer. L’autre joueur pourra décider le choix restant.

À la fin du premier jeu, les joueurs changent de côté. Puis tous les deux jeux jusqu’à la fin du set. Lors du jeu décisif, le changement de côté se fait tous les 6 points.

Les Accates : Toute une histoire (vol 1)

Au commencement, ça fait un bail

C’est l’historien Alfred Saurel qui nous renseigne le mieux, au XIXème siècle, sur l’origine du nom Accates. Il désignait, au commencement, un bail emphytéotique, « acte d’achapte ». « Ad acaptum » en latin. Qui devint « Accates » aux XVIème siècle. Il favorisait l’exploitation d’une métairie avec pour tout loyer une redevance, versée au propriétaire d’alors, Jacques de Forbin qui était issu d’une puissante et très ancienne famille provençale. On disait « les Accates de Forbin ».

Et les cloches pour partenaires

L’église des Accates est silencieuse. Sauf pour sonner l’heure. Une épreuve pour la concentration des joueurs. Elle fut d’abord une simple chapelle privée, propriété de M. Foresta de Collongue, une riche famille venue naguère d’Italie. En1685 notre homme offrit aux paroissiens, qui devaient se rendre à Saint Marcel par de mauvais chemins, d’y prier. Ces derniers s’adressèrent, en 1736, à Monseigneur de Belsunce pour les autoriser à édifier une église. Avec l’aide d’un autre propriétaire, M. de Saint Jacques, qui céda comme M. Foresta une parcelle et grâce à la mobilisation des habitants, l’église fut prestement construite et consacrée en 1737.

Ré-ouverture Court Delice

Le resto du Tennis Park ré ouvre ! Court Délice est à votre service à partir d’aujourd’hui, pour du Drive ou de la livraison ! Tous les midis, les vendredis soirs et samedis soir !Plats cuisinés, salades, pizzas, pâtes fraiches, burger !Soutenons nos commerces de proximités et faites tourner l’info !
Vous pouvez joindre Lionel au 06 79 91 37 31
Pour savoir ce qui est au menu chaque jour c’est ici : https://www.facebook.com/courtdelice/

Chronique Olivier Launo

2020-2021 au TPM : L’École de Tennis expliquée aux parents
Par Olivier Launo, Directeur et professeur

Le bureau du Tennis Parc de Marseille, après consultation des divers acteurs concernés, a confié, au mois de juin 2020, l’avenir de l’École de Tennis à Olivier Launo. A charge pour lui et son équipe de dynamiser cette activité du club, porteuse d’avenir et réclamée par les parents, membres du TPM ou riverains des Accates. Le nouveau directeur de cette entité nous éclaire ici sur l’organisation et ses objectifs. Il animera ainsi régulièrement cette chronique.

Une école pour quoi faire ?

Notre objectif premier, en relevant ce défi ambitieux, était de redynamiser l’école de Tennis point d’ancrage nécessaire pour le développement de la pratique. Nous nous appuyons désormais sur une équipe d’enseignants dynamique et solidaire. La communication et le dialogue avec les parents sont une priorité. Nous avons opté pour un enseignement ludique et vivant, et une information positive. Un maître mot nous anime : le plaisir. Les enfants doivent venir au tennis pour s’amuser et se dépenser, tout en apprenant les bases de la pratique.

Quels sont les effectifs en ce dernier trimestre 2020 ?

En forte hausse par rapport aux exercices précédents, puisque nous avons enregistré 160 inscriptions qui se répartissent en catégories d’âge :
Mini tennis (2016/2015) : 34.
Ecole de tennis (2014/2011) : 66.
Ecole de tennis (2010/2007) : 40.
Ecole de tennis (2006 et -) : 20

Nous avons donc dû établir pour les recevoir les créneaux suivants :
Mercredi matin : 41.
Mercredi après-midi : 81.
Samedi matin : 38.

Quel âge minimum est requis ?

A l’exception d’une recommandation médicale contraire, un enfant peut commencer le tennis à l’âge de 5 ans. Certains, en raison d’une maturité plus précoce, peuvent s’initier sans problème dès 4 ans.

Y-a-t-il des qualités indispensables pour pratiquer ?

Quels que soient le niveau du joueur et son désir – distraction ou compétition, récréatif ou sportif – la pratique fait appel à quatre atouts qui sont parfois innés, mais qui, le plus souvent s’acquièrent. Le tennis est un sport de duel, d’opposition. Il faut donc des qualités techniques, physiques, tactiques et psychologiques. C’est un sport individuel très enrichissant pour le développement personnel.

Comment sont hiérarchisés les niveaux ?

Les catégories pour les plus jeunes sont établies en fonction du niveau de jeu et dès lors de l’âge. Différents formats sont proposés :
-Niveau rouge : balles stage 3, terrain de 12 m, filet à 80 cm
-Niveau orange : balles souples, terrain de 18 m, filet à 80 cm
-Niveau vert : balles intermédiaires, terrain 24 m, filet à 91 cm
-Niveau jaune : balles traditionnelles, terrain 24 m, filet à 91 cm

La licence fédérale est obligatoire pour tous les adhérents des associations affiliées à la FFT, quel que soit l’âge. C’est aussi une « licence -assurance ». Elle donne aux dirigeants ou joueurs une garantie légale et à l’association (Le TPM), la couverture de sa responsabilité civile.

La compétition commence quand ?

Les premières compétitions officielles sont les compétitions « orange ». Y participent les enfants de 7 ans et moins (sous certaines conditions) ainsi que les 8 ans, 9 ans et 10 ans. Ces rencontres sont homologuées.

Il existe aussi des compétitions officielles non homologuées pour les enfants de 7 ans et moins, ouvertes à tous : les Plateaux Galaxie (format niveau rouge)

Le tennis exige-t-il une préparation physique ?

La préparation physique peut être indispensable pour les plus jeunes dans le but de former un joueur de compétition.

De manière générale, c’est cependant entre 8 et 12 ans que l’enfant développe les qualités de vitesse et coordination nécessaires pour une pratique réellement performante du tennis.

A cet âge, le travail spécifique n’est pas prioritaire, mais les bases de l’éducation sportive sont indispensables. Il est recommandé pour l’enfant de découvrir un maximum d’activités (autres sports en parallèle), ce qui lui permet d’enrichir son répertoire moteur (vitesse, endurance, réactivité).

Il faut donc qu’il aime très tôt l’activité sportive pour pouvoir développer un potentiel physique en grandissant.

Une préparation physique plus spécifique pourra ensuite être proposée à partir de l’âge de 12 ans, pour les plus motivés.

Faut-il cultiver l’envie du sport en famille ?

Les parents ont un rôle prépondérant pour donner l’envie à l’enfant de pratiquer un sport. Faire du sport en famille, être un bon exemple pour l’enfant, jouer avec lui… c’est indispensable. Commencer à s’amuser avec lui avec une ou plusieurs balles, être complice de moments ludiques, sera décisif pour l’amener à la découverte du tennis.

D’autres facteurs peuvent intervenir : être avec un groupe de copains motivés pour l’activité, regarder les champions jouer à la télé ou « en vrai », lui expliquer simplement les bienfaits que le sport va lui procurer.

Pour un parent il est indispensable de ne pas le forcer, il faut être patient.

Comment détecter un talent en herbes ?

Il faut être sûr de son diagnostic et d’abord que le tennis plaise à l’enfant. On peut dès lors contacter les parents et leur proposer un projet sportif pour développer les potentialités de l’enfant.

On lui offrira une pratique plus intensive à condition qu’il soit demandeur. On le motivera pour qu’il suive un cycle de pré-compétition ou de compétition au sein du club et on développera chez lui le plaisir de jouer des matchs

Il sera accompagné de près dans son projet, avec l’accord des parents.

Vous pouvez poser vos questions par mail à Olivier Launo : olivier.launo@orange.fr

L’avenir s’éclaircit

Le Tribunal Judiciaire de Marseille a été convaincu – et nous l’a fait savoir par courrier – par nos efforts pour redresser les finances du club.

Nous allons donc aller vers des jours meilleurs et nous vous remercions de votre vigilante amitié ainsi que de la participation financière de ceux qui étaient en mesure de l’apporter.

Nous vous tiendrons informés de la situation et des perspectives à venir.

Confinement obligé

La Fédération Française de Tennis nous a informés de la fermeture obligatoire des clubs décidés par le gouvernement. Nous surveillerons les informations sur ce nouvel épisode Covid, en espérant que les responsables reverront ses mesures dès que  la courbe épidémique et les hospitalisations iront dans le bon sens.

Prenez soin de vous et des vôtres !